Ma vie en rouge

« Le rouge est le fil du livre, la couleur qui se rapproche du théâtre, la couleur qui met en scène. Le rouge est la couleur dans laquelle coule le sang, couleur de la vie. Le rouge est la couleur qui donne du sens, qui met en joie et qui perturbe. Il n’y a pas de rouge innocent. Le rouge est né pour être remarqué. Le rouge, ce sont les petites taches dans les tableaux de Corot que ma mère me demandait de trouver. Aujourd’hui, je continue d’être petit et cherche partout du rouge. Le rouge c’est l’excès, l’interdiction et la transgression. Le rouge est l’ennemi de la couleur tiède, celle qui habille de plus en plus nos jours. Il n’y a pas couleur plus paradoxale que le rouge. Le rouge se met aux lèvres pour qu’on les désire. Le rouge est un appel à la jouissance. Le rouge dit oui. Il est né pour plaire et pour attirer. Le rouge dit aussi non. Il donne des ordres, fixe des limites. Le sens interdit est rouge.
Le rouge est une couleur qui se porte beaucoup d’estime. Elle se sait prioritaire. Elle habille les camions des pompiers. Le rouge est une affirmation. Choisir le rouge c’est choisir le feu, la gloire, la puissance. Les tapis qui conduisent au pouvoir sont rouges comme les rideaux de théâtre. »